A Brooklyn, des juifs orthodoxes refusent les restrictions pour enrayer la pandémie


Ils sont décidés à défier la limite de 10 personnes par synagogue imposée par le gouverneur de l'Etat de New York: dans le quartier de Borough Park, à Brooklyn, une partie de la communauté juive orthodoxe se rebelle contre les restrictions visant à étouffer une nouvelle flambée de la pandémie. Certains membres de la communauté juive orthodoxe, parmi lesquels les partisans du président républicain Donald Trump sont nombreux, se disaient résolus à ne pas les respecter.


Depuis mardi, cette hostilité d'une partie de la communauté orthodoxe s'est traduite par plusieurs manifestations: des masques ont été brûlés dans la rue, et un journaliste de la communauté a été passé à tabac par des manifestants chantant "Jewish Lives Matter" ("Les vies juives comptent"), en écho au mouvement "Black Lives Matter" contre les inégalités raciales qui a agité les grandes villes américaines. Le quartier de Borough Park fait partie d'une zone au sud de Brooklyn désormais classée "rouge" par les autorités pour son taux de positivité au coronavirus.


Beaucoup de quartiers à taux élevé comptent une importante communauté juive orthodoxe, où les rassemblements ont été nombreux récemment pour marquer les fêtes de Rosh Hashanah et Yom Kippour. Certains sont convaincus que les autorités démocrates de la ville les ciblent parce que beaucoup dans cette communauté soutiennent Donald Trump. Le maire démocrate Bill de Blasio souligne cependant que la résistance aux restrictions est le fait d'une partie "marginale" de la communauté. Mercredi, une déclaration signée par plus de 450 rabbins et responsables de la communauté juive appelait à soutenir le gouverneur et son approche "basée sur les faits".


Reuters/AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain