A la hâte, le Soudan veut rouvrir un camp pour les milliers de réfugiés éthiopiens


Sur un immense terrain vague recouvert d'herbe roussie par le soleil, des ouvriers soudanais creusent des sillons pour ériger des huttes qui abriteront des milliers de réfugiés éthiopiens ayant fui la guerre au Tigré voisin. Face à l'afflux des réfugiés, les autorités soudanaises ont décidé de rouvrir le camp d'Oum Raquba (est), situé à 80 km de la frontière avec l'Ethiopie.


Fermé il y a 20 ans, ce camp avait servi comme refuge à de nombreux Ethiopiens. De 1983 à 1984, l'Ethiopie a subi l'une des pires famines du siècle, contraignant des centaines de milliers d'habitants à fuir leur pays. La famine était due à une terrible sécheresse combinée à une guerre menée par le dictateur Mengistu Haile Mariam contre la guérilla tigréenne. Mais de cette époque, il ne reste que deux bâtiments en dur en mauvais état.


Abdel Basset Abdel Ghani, le directeur du site, ne sait pas où donner de la tête tant les problèmes sont urgents. Sur le site, des dizaines d'ouvriers se sont mis au travail. Mais face à l'urgence, les autorités n'ont pas attendu que le camp soit construit : 1.105 personnes y ont déjà été transférées et 1.300 encore attendues.


Selon les autorités soudanaises, près de 25.000 Ethiopiens ont trouvé refuge au Soudan depuis une semaine après que leur Premier ministre, Abiy Ahmed, a envoyé le 4 novembre l'armée fédérale à l'assaut de la région dissidente du Tigré. Dans le camp d'Oum Raquba, le Croissant rouge a installé une tente pour abriter son dispensaire, l'Unicef a mis en place des citernes d'eau. La nourriture, composée de sorgho et de lentilles, est fournie par le Programme alimentaire mondial et distribuée par des employés de la commission soudanaise pour les réfugiés. Des réfugiés déjà sur place s'agglutinent sous les maigres arbres qui offrent un peu d'ombre pour se protéger de l'ardent soleil.


Reuters/AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain