Afghanistan: à Achin, le retour de la peur après le retrait des troupes américaines


Longtemps protégés par une base américaine voisine de leurs villages, les habitants du district d'Achin, dans l'est de l'Afghanistan, redoutent la menace des talibans et du groupe Etat islamique depuis le retrait des troupes étrangères.


Pendant des années, les jihadistes de l'Etat islamique ont terrorisé la province, allant jusqu'à décapiter des habitants, ou à les forcer à s'asseoir sur des bombes avant de les faire exploser. Ils ont aussi détruit des cliniques et forcé des écoles à fermer. L'arrivée des Américains a donc été pour beaucoup un vrai soulagement, avec une baisse significative des attaques alors que drones et avions pilonnaient les extrémistes.


La présence des troupes américaines avait aussi stimulé le commerce, et apporté la stabilité nécessaire au développement d'industries telle que celle du talc.Aujourd'hui, plusieurs mines des environs ont fermé, selon Hayatullah, dont les proches participaient à l'extraction de ce minéral utilisé dans des produits allant de la poudre pour bébé à la peinture.


Le retrait des troupes américaines est une promesse phare du président Donald Trump, dont l'administration a signé en février un accord avec les talibans à cet effet, contre de vagues promesses des insurgés.


Reuters/AFP