Analysons : Un objet peut-il exister sans sujet ?



L’objectivité, du point de vue ontologique, désigne ce qui constitue un objet. Dans cette perspective, l’objet disposerait d’une réalité « en soi », autrement dit l’objet existe par lui-même, indépendamment de tout sujet. Aussi, cette réalité « en soi » désigne l’être comme « substance », soit comme ce qui subsisterait et persisterait en l’objet. Ce dernier détient alors un être fixe et immuable.


On retrouve d’ailleurs dans l’atomisme de Démocrite cette idée de l’être comme réalité permanente. Il pose en effet l’atome comme une substance, soit comme un être immuable, par opposition au non-être, le vide. Ce “substantialisme” laissera ensuite place à l’hylémorphisme (l’union de matière et de forme) qui ira d’Aristote jusqu’à Kant. Bien que ce concept veuille rendre compte d’une genèse de l’être (comme non-fixe), il attribue fatalement une ontologie à la matière, à savoir comme étant « préformée ».