Arménie: des milliers de personnes rendent hommage aux victimes du conflit du Karabakh


Des milliers d'Arméniens, menés par le Premier ministre Nikol Pachinian, ont défilé samedi 19 décembre à Erevan à la mémoire des victimes du conflit avec l'Azerbaïdjan au Nagorny Karabakh, sur fond de tensions exacerbées dans le pays. Ce défilé intervient alors que l'Arménie est entrée samedi dans trois jours de deuil pour rendre hommage aux victimes de ce conflit meurtrier de six semaines, qui s'est soldé par la signature le 9 novembre d'un accord de cessez-le-feu consacrant une défaite arménienne. La tension ne cesse de monter depuis sur le Premier ministre arménien affaibli, l'opposition le qualifiant de "traître" et réclamant sa démission. Plusieurs détracteurs du Premier ministre ont estimé samedi qu'il devrait rester à l'écart du mémorial. L'opposition, qui appelle à une grève générale à partir du 22 décembre pour forcer M. Pachinian à démissionner, a organisé samedi un rassemblement concurrent. Arrivé aux affaires à la faveur d'une révolution pacifique en 2018 en incarnant les espoirs de la population de remplacer des élites post-soviétiques corrompues, Nikol Pachinian, 45 ans, est très critiqué depuis la défaite des forces arméniennes face à l'armée azerbaïdjanaise au Nagorny Karabakh. Plus de 5.000 personnes, y compris des civils, ont été tuées dans les deux pays ex-soviétiques dans le conflit qui a éclaté fin septembre autour de cette enclave peuplée d'Arméniens en Azerbaïdjan. Un accord humiliant pour l'Arménie a été signé sous l'égide de Moscou le 9 novembre, accordant d'importants gains territoriaux à l'Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie, même si le Nagorny Karabakh survit amoindri. Cet accord a provoqué de la colère en Arménie, où l'opposition manifeste presque chaque jour pour obtenir la démission du Premier ministre.


Reuters/AFP