Attentat de Nice : Gérald Darmanin en Tunisie, pour parler coopération contre le terrorisme


La décision a été annoncée après un entretien téléphonique, samedi 31 octobre, entre le président français et son homologue tunisien, Kaïs Saïed, qui « a exprimé sa solidarité avec la France après les actes terroristes », a précisé la présidence.Les deux dirigeants « sont convenus de renforcer la coopération » franco-tunisienne « en matière de lutte contre le terrorisme ».


L’auteur présumé de l’attaque ayant fait trois morts dans la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption à Nice, Brahim Issaoui, est un Tunisien de 21 ans arrivé clandestinement en Europe par l’île italienne de Lampedusa le 20 septembre.Il a rejoint la France la veille de l’attaque, selon une source proche de l’enquête.


Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a appelé samedi 31 octobre ses ministres de l’intérieur et de la justice à coopérer pleinement avec les autorités françaises dans l’enquête.


De son coté, Gérald Darmanin a donné des précisions dans un entretien à La Voix du Nord, sur le projet de loi concernant le délit de séparatisme voulu par le président Macron.Le ministre de l’intérieur évoquera également « la question sensible du retour des Tunisiens avec obligation de quitter le territoire, en priorité ceux fichés S », selon l’Elysée.


AFP/Reuters

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain