Attentats de janvier 2015 : des peines allant de quatre ans de prison à la perpétuité


Mercredi 16 décembre 2020, la cour d'assises spéciale de Paris a rendu son verdict dans le procès des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de janvier 2015.


Mohamed Belhoucine, présumé mort en Syrie, est reconnu coupable de "complicité" de crimes terroristes et condamné à la perpétuité. Hayat Boumeddiene, l’ex-compagne de Coulibaly introuvable depuis sa fuite en Syrie peu avant les attentats, est condamnée à trente ans de réclusion assortie d'une période de sûreté des deux tiers ; même peine pour Ali Riza Pola, Franco-turc de 35 ans, coupable de "complicité“. Son avocate annonce son intention de faire appel.


Trois proches du tueur sont reconnus coupables d'association de malfaiteurs terroristes, la cour ayant estimé qu'ils ne pouvaient ignorer la nature du projet du tueur de l'Hyper Cacher, dont ils connaissaient les convictions. Amar Ramdani écopé de 20 ans de réclusion, peine la plus lourde, assortie d'une période de sûreté des deux tiers. Trois accusés proches d’Amédy Coulibaly ont été condamnés à des peines allant de 13 à 18 ans de réclusion ; quatre autres à des peines allant de 5 à 10 ans de prison dans le volet "belgo-ardennais" et deux autres à 8 ans de prison dans le volet “lillois“.


Ces peines sont globalement inférieures aux réquisitions du parquet national antiterroriste, qui avait réclamé la perpétuité pour deux accusés et de cinq à trente ans de prison pour les 12 autres, estimant qu'ils avaient servi de "cheville ouvrière" aux attaques djihadistes.


Reuters/AFP

1 view