Avec des "steaks" imprimés en 3D, une startup espagnole vise le marché de masse


Alors que la demande d'alternatives végétales à la viande augmente, la startup Novameat, basée à Barcelone, utilise sa technologie d'impression 3D pour fabriquer des "steaks" végétariens qui, espère-t-elle, atteindront le marché de masse l'année prochaine. Novameat prévoit de vendre ses "steaks" directement aux consommateurs et à des entreprises telles que les restaurants intéressés par la production de viande végétale, a déclaré mard Alexandre Campos, responsable du développement commercial. L'entreprise espagnole, qui a développé sa technologie en 2018, montrait comment sa dernière imprimante 3D produisait de la nourriture au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone. "Il n'avait pas la sensation et goût d'un steak traditionnel, mais j'ai été positivement surpris parce que je ne m'attendais pas à ce que la texture soit si bien réalisée", a déclaré Ferran Gregori, après avoir goûté l'un des "steaks" imprimés sur le stand de Novameat lors du plus grand rassemblement mondial de télécommunications. L'entreprise utilise la technologie 3D pour tester des recettes, en introduisant des ingrédients dans des capsules, car ce procédé est moins coûteux que la production de masse, a expliqué M. Campos. Une fois qu'un modèle est considéré comme réussi, il pourrait alors être produit à plus grande échelle dans des machines plus grandes n'utilisant pas la technologie 3D, fabriquant jusqu'à 500 kg de fausse viande par heure, a-t-il ajouté. M. Campos a déclaré que l'objectif de la start-up était de recréer les fibres musculaires de la viande animale, mais en utilisant des ingrédients 100 % végétaux. Il prévoit que l'industrie des produits d'origine végétale continuera à connaître une croissance à deux chiffres dans un avenir proche. La société a également déclaré qu'elle produisait la fausse viande pour des raisons environnementales.


Source: AFP.


6 views