Bayer : Dépréciation de 9,25 milliards d’euros, le coût des litiges liés au Roundup revu à la hausse


Bayer a annoncé, ce mardi 3 novembre, avoir passé dans ses comptes une charge de dépréciation de 9,25 milliards d’euros, et a annoncé que le coût du règlement des litiges sur son herbicide Roundup serait plus élevé, alourdissant encore le fardeau du rachat de Monsanto.


La dépréciation, due à une baisse de la demande des agriculteurs en raison de la faiblesse des prix des biocarburants, et l’augmentation d’environ 750 millions de dollars du coût du règlement des litiges aux Etats-Unis portant sur Roundup, a entraîné une perte avant intérêts et impôts de 9,4 milliards d’euros au troisième trimestre.


L’impact de la pandémie de coronavirus, et la dépréciation massive du real brésilien, pèsent aussi lourdement sur les résultats du groupe, en produisant des charges supplémentaires, et en créant des effets de change négatifs dans le deuxième plus grand marché agricole du monde, selon le directeur financier du groupe.


Bayer a racheté Monsanto en 2018 pour environ 63 milliards de dollars, ce qui en a fait le plus grand fournisseur de semences et de pesticides au monde. Mais le groupe allemand a aussi hérité des litiges liés au Roundup, accusé de provoquer des cancers. En juin, Bayer a conclu aux Etats-Unis un accord à l’amiable de 11 milliards de dollars avec les avocats des plaignants, mais un juge a par la suite contesté une partie impliquant des dossiers futurs, qui pourraient encore être déposés.


Reuters/AFP

2 views