Bayonne: une chaîne humaine de 2.000 personnes pour les prisonniers basques


Parapluies blancs lumineux à la main, scandant le slogan "Euskal presoak etxera" en basque ("les prisonniers basques à la maison"), les manifestants, rejoints par des élus locaux et représentants syndicaux et associatifs, se sont déployés le long des rives de la Nive, qui coupe la ville en deux, répondant à l'appel du collectif pacifiste Bake Bidea.


L'obtention, fin octobre, d'une mesure de détention à domicile avant une libération conditionnelle pour Frédéric "Xistor" Haramboure, 66 ans, ex-membre d'un commando d'ETA, après plus de 30 ans de réclusion, "était un espoir", a déclaré Michel Berhocoirigoin, membre des "Artisans de la paix" qui oeuvrent à la réalisation d'un processus de paix au Pays basque. Incarcéré après sa condamnation en juin, cet Espagnol de 32 ans avait été remis en liberté en octobre dans l'attente d'être rejugé. Jeudi, la cour d'appel de Paris a confirmé sa condamnation en première instance à 5 ans d'emprisonnement pour appartenance à l'organisation séparatiste ETA.