Biden en route vers l'Europe pour y redire la force de l'alliance transatlantique


Près de cinq mois après son arrivée au pouvoir, Joe Biden s'est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d'une tournée européenne durant laquelle il compte insister sur la fermeté de l'alliance transatlantique en vue de son face-à-face avec Vladimir Poutine. Juste avant le décollage à bord de l'avion Air Force One, le président américain a assuré que le but de son voyage était de faire savoir "clairement à Poutine et à la Chine que les Etats-Unis et l'Europe (étaient) soudés". "Mon voyage en Europe est l'occasion pour l'Amérique de mobiliser les démocraties du monde entier", a assuré celui qui martèle, depuis son arrivée au pouvoir, que les Etats-Unis sont de retour ("America is back") et entendent s'impliquer pleinement dans les affaires du monde. Au sortir du mandat de Donald Trump, les alliés "accueilleront ces propos rassurants avec un peu scepticisme", souligne cependant Suzanne Maloney, du centre de réflexion Brookings, basé à Washington. Le sommet avec Vladimir Poutine, prévu le 16 juin à Genève, sera le point culminant de ce premier déplacement, qui intervient au moment où Joe Biden est en difficulté dans son pays, sur fond de tensions au sein de son propre camp. Ukraine, Bélarus, sort de l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, cyberattaques: les discussions s'annoncent âpres et difficiles, notamment sur ce dernier point. La question cyber sera "un sujet de notre discussion" a assuré Joe Biden mercredi avant son départ.


La présidence américaine a donné peu de détails sur le déroulement de ce tête-à-tête. Elle a seulement laissé entendre que, contrairement à ce qui s'était passé avec Donald Trump à Helsinki en 2018, une conférence de presse commune des deux hommes n'était pas à l'ordre du jour.


Source: AFP