Biden et les Occidentaux mettent en garde Poutine sur l'Ukraine


Joe Biden a demandé mardi (13 avril) à Vladimir Poutine de faire baisser les tensions en Ukraine, ajoutant sa voix aux messages de fermeté adressés par les Occidentaux face aux démonstrations de force de la Russie.Devant l'accumulation de troupes russes à la frontière ukrainienne, des consultations d'urgence ont eu lieu mardi à Berlin puis à l'Otan, en présence du chef de la diplomatie ukrainienne.Washington a annoncé une première mesure avec l'envoi de 500 militaires supplémentaires en Allemagne, postés dès cet automne. Ces tensions sur le dossier ukrainien viennent encore alourdir la relation entre Washington et Moscou en ces premiers mois du mandat de Joe Biden. Adepte d'une diplomatie franche et directe, le président démocrate n'avait pas hésité le mois dernier à qualifier son homologue de tueur. Lors de leur conversation mardi, Joe Biden a proposé à Vladimir Poutine un sommet dans un pays tiers dans les prochains mois, selon la Maison Blanche. Les deux dirigeants sont convenus de poursuivre le dialogue pour garantir la sécurité mondiale, a dit le Kremlin. L'Ukraine craint que le Kremlin ne cherche un prétexte pour l'attaquer. Kiev a accusé la Russie d'avoir massé plus de 80.000 soldats près de sa frontière orientale et en Crimée, annexée par Moscou en 2014, après l'arrivée de pro-Occidentaux au pouvoir à Kiev. Moscou a de son côté mis en garde l'Otan et les Etats-Unis contre le risque de transformer l'Ukraine en poudrière avec le soutien apporté au renforcement des capacités de défense de Kiev. Les combats sur le front ukrainien, qui étaient quasiment à l'arrêt depuis une trêve conclue à l'été 2020, ont repris avec intensité ces dernières semaines.


AFP/Reuters