Biden fait de la défense des minorités sexuelles un axe fort de sa diplomatie


Le démocrate a relancé une initiative prise en 2011 par Obama pour "promouvoir les droits humains des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres, queer et intersexes (LGBTQI) à travers le monde". Tout en annonçant une hausse spectaculaire du nombre de réfugiés qui seront accueillis aux Etats-Unis, après un tour de vis tout aussi drastique sous l'ère Trump, Joe Biden a notamment promis de "protéger les demandeurs d'asile LGBTQ".


Un émissaire spécial va être nommé pour "renforcer encore l'attention sur ces questions", a déclaré à l'AFP un haut responsable du département d'Etat. Au-delà des intentions, la diplomatie américaine version Biden a déjà commencé à adresser ses premières mises en garde. Le département d'Etat, par la voix de son premier porte-parole ouvertement gay Ned Price, a critiqué durement la Turquie après des attaques verbales du président R.T.Erdogan contre les minorités sexuelles.