Bioéthique et PMA pour toutes, "enfin" dans la dernière ligne droite au Parlement


"Nous y sommes enfin", salue Olivier Véran: des couples de femmes pourront "s'inscrire dans des parcours PMA dès la rentrée", a-t-il promis lundi 7 juin 2021, alors que les députés examinent pour la troisième fois le projet de loi de bioéthique. Le Parlement doit adopter définitivement le texte en juillet. Promise par Emmanuel Macron, la première et probablement seule grande réforme de société du quinquennat a pris du retard en raison de la crise du Covid-19. Le soutien de l'opinion à l'ouverture de la PMA augmente au fil des années: 67% des Français y sont désormais favorables, selon un sondage Ifop pour l'association des familles homoparentales.


"Ce texte ne satisfera pas tout le monde, mais il sera un texte équilibré, ambitieux sans être aventurier, et responsable sans être tiède", vante M. Véran. L'opposition de droite n'a pas dit son dernier mot et a déposé près des deux tiers des 1.550 amendements au menu jusqu'à vendredi. Il en restait plus de 1.300 encore à discuter lundi en fin de soirée, à la suspension des débats. Plusieurs amendements visant à supprimer l'article premier du projet -central car relatif à la PMA- émanant de la droite ont été balayés par la majorité et la gauche.

</