Bioéthique: rassemblements contre la "PMA sans père" dans plusieurs villes de France


"Liberté, égalité, paternité": des manifestants opposés au projet de loi bioéthique se sont rassemblés dans plusieurs villes de France pour protester notamment contre l'ouverture de la PMA à toutes les femmes. Répondant à l'appel du collectif d'associations Marchons Enfants, dont la Manif pour tous, les manifestants étaient 1.700 selon les organisateurs à Versailles, plusieurs centaines à Paris, Toulouse, Lille, Rennes, Bordeaux, Lyon, Clermont-Ferrand.


A Paris, place Vendôme, devant le ministère de la Justice, les opposants ont scandé "Macron, ta loi on n'en veut pas", ou encore "PMA et GPA, on n'en veut pas. En France l'humain ne se vend pas". A la tribune, plusieurs associations se sont relayées pour dénoncer un texte qui "menace les enfants", l'association anti-IVG Alliance Vita demandant pour sa part "l'arrêt de l'engrenage eugéniste". Voté le 1er août en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, le projet de loi, dont la mesure phare est l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, doit être examiné au Sénat à une date non encore fixée, vers la fin de l'année ou début 2021.


Des contre-manifestations se sont tenues dans plusieurs villes: à Rennes, Clermont-Ferrand, à Toulouse, où des policiers ont chargé avec gaz lacrymogène et matraques un groupe d'une vingtaine de militants LGBT positionnés sur le parcours de la Manif pour tous, ou encore à Lyon, où une centaine de militants LGBT et "antifas" ont brièvement tenté de troubler les prises de parole. A Nice, des contre-manifestants brandissaient des pancartes "Lâche-moi l'utérus". "Vous n'avez pas le monopole de la famille", ont scandé des manifestants à Bordeaux à l'adresse des anti-PMA. En janvier, des dizaines de milliers de personnes venues de toute la France, opposées à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, avaient manifesté dans la capitale, à l'avant-veille de l'examen au Sénat du projet de loi.


Reuters/AFP


1 view