Brésil: les jeux vidéos, nouvel horizon pour les jeunes des favelas


L'esport ouvre un nouvel horizon aux jeunes d'un quartier du nord de Rio marqué par la pauvreté et la violence. Ancien apprenti maçon, Luiz Augusto Jr, 23 ans, a abandonné la truelle pour tenter de vivre de sa passion, les jeux vidéo, grâce à un programme de soutien aux jeunes talents de l'esport dans la favela de Vigario Geral, à Rio de Janeiro.

Couvé par le projet social AfroGames, créé en 2019 par l'ONG brésilienne AfroReggae, il peut consacrer son temps à la production de vidéos en direct sur internet de ses parties de Grand Theft Auto (GTA), une des séries de jeux vidéos les plus lucratives de l'histoire. Au siège de l'ONG, dans cette même favela, les jeunes gamers disposent d'équipements dernier cri pour s'entraîner ou produire leurs vidéos, le tout sponsorisé par des grandes marques, notamment une compagnie aérienne. Comme dans un club de sport de haut niveau, ils bénéficient aussi d'un staff complet, avec des entraîneurs, psychologues et préparateurs physiques.


L'un des fondateurs du projet AfroGames est Ricardo Chantilly, ancien producteur musical. Proche des directeurs de l'association AfroReggae, qui existe depuis 1992, c'est lui qui les a convaincus de miser sur ce nouveau