Brexit: reprise lundi des négociations, menacées par la pêche


Les négociations post-Brexit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni devraient se poursuivre lundi après un week-end centré sur l'épineuse question de la pêche, qui bloque toute perspective d'accord à onze jours seulement de la rupture définitive.

L'objectif des eurodéputés était de bénéficier d'un minimum de temps pour examiner et ratifier un hypothétique traité, afin qu'il entre en vigueur le 1er janvier.

Un accord conclu in extremis pourrait encore entrer en vigueur provisoirement, avec une ratification a posteriori du Parlement européen. Mais selon plusieurs sources européennes, un tel cas de figure n'est techniquement possible que si un compromis est trouvé avant Noël, sans quoi un "no deal", au moins pour quelques jours, apparaît inévitable.


Ces interminables pourparlers se poursuivent à Bruxelles au moment où la pandémie de coronavirus accapare l'attention du gouvernement britannique qui a annoncé le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre face à une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche.


Un accord commercial doit être trouvé avant que le Royaume-Uni ne sorte du marché unique européen et de l'union douanière le 31 décembre à 23H00 GMT. Dans le cas contraire, les échanges entre l'UE et Londres se feront selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane et de quotas, avec de lourdes conséquences pour des économies déjà secouées par la pandémie.


Reuters/AFP