Cinéma: Cold War de Pawel Pawlikowski


Cold War est le 6ème film de Pawel Pawlikowski. Il fait suite à son avant-dernier film, Ida. Les deux films partagent la même esthétique et la même poésie. Cold War, c’est un noir et blanc qui a du sens, au service d’une photographie épurée et pleine d’émotion avec des images qui nous marquent et nous habitent après le film. C’est un film rythmé par des musiques traditionnelles polonaises qui forment une atmosphère envoûtante.


Cold War raconte l’histoire tumultueuse de deux amants, Wiktor et Zula, lors de la Guerre Froide. Elle est chanteuse, il est chef d'orchestre et pianiste. Le rythme du film peut paraître lent, contrastant avec cette histoire d’amour impossible, mais le film en devient enivrant. Leur histoire débute dans la campagne polonaise. On suit les auditions d’une chorale de musique traditionnelleau cours desquelles ils se rencontrent. La caméra sublime les musiques et les paysages de l’arrière pays polonais enneigé. Les images, sobres, sont poignantes tout en restant au service de l’intrigue.


La suite de la romance nous porte à Paris avec leurs espoirs de réfugiés passant à l’Ouest. Et ils y retrouvent le Paris mondain dont ils rêvaient. Les scènes de soirées sont enivrantes, on se surprend à danser au rythme de l’actrice, qui slalome ivre entre des partenaires, se perdant sur la piste de danse le sourire aux lèvres, relâchant ses anxiétés. Cependant, Paris est aussi la ville où se défait leur amour. Zula ne supporte plus ce monde trop étranger au sien. Signe de cet amour impossible, Wiktor retourne en Pologne la retrouver mais se fait arrêter. Ils se retrouvent finalement sur le lieu de leur première rencontre pour concrétiser un amour trop chaotique pour s’épanouir dans un pays touché par le communisme.


5 views