Cinéma : « La Belle Époque » de Nicolas Bedos


Sacré César du « Meilleur scénario original », la Belle Epoque signé Nicolas Bedos a également reçu deux autres César pour la « Meilleure actrice dans un second rôle » pour Fanny Ardant ainsi que le César des « Meilleurs décors » pour Stéphane Rozenbaum.


Victor (Daniel Auteuil), sexagénaire dont la relation avec sa femme s’essouffle, se heurte à une vie monotone dans la grisaille du quotidien lorsqu’un jour, son fils lui propose une activité très spéciale avec une agence nommée « Les Voyageurs du Temps ». Cette agence hors du commun propose de reconstituer un ou plusieurs moments de sa vie, de n’importe quelle époque, en reproduisant à l’identique les lieux, costumes, bruits, odeurs, mais aussi les personnes grâce à des acteurs, de telle sorte que le client est plongé dans ses souvenirs comme si une machine avait remonté le temps.


Victor choisit alors de revivre sa rencontre avec sa femme. Un moment de grâce, dans un bistrot, un jour de pluie. Daniel Auteuil est alors revêtu d’un pantalon patte d’eph, les clients assis aux mêmes places se fondent dans un décor des années 70 jusqu’à l’arrivée de Marianne (Doria Thillier) avec laquelle Victor revit la même scène qu’à l’époque. Émerveillé, ébloui, par l’aura de cette actrice, Victor souhaitera renouveler l’expérience, aller plus loin dans ses souvenirs ardents et s’épanouir dans les abysses de ses sentiments amoureux. Marianne redonnera ainsi le goût de la vie à Victor.


Ce film soulève une réflexion sur les bonheurs que la vie offre, les rencontres bouleversantes et sur le danger de ne pas s’engouffrer dans les souvenirs heureux et lointains. Car toute bonne chose prend fin, il faut se satisfaire de ces précieux instants éphémères, vivre pour le présent, pour le futur, tout en s’accordant au rêve de la jeunesse passée. Une expérience sensorielle qui intrigue le spectateur en lui donnant l’envie de se prêter au jeu.

Et vous, quel souvenir souhaiteriez-vous revivre ?

Auteur: GP


4 views