Cinéma : The Handmaiden



The Handmaiden est un thriller psychologico-érotique sud-coréen sorti en 2016, coécrit, produit et réalisé par Park Chan-wook. Cette adaptation du roman Fingersmith de Sarah Waters a été présentée en compétition pour la Palme d’or du Festival de Cannes en 2016 et sera élue Meilleur film en langues étrangères. Park Chan-wook apporte avec ce film une touche de sensualité qui tranche avec les sombres films de vengeances dont il a le secret. Dans les années 30, la Corée est sous occupation japonaise. Une jeune voleuse Sookee saisit une opportunité présentée par l’escroc Fujiwara afin de devenir servante dans un somptueux manoir. C’est dans ce cadre volontairement saisissant que Sookee s'essaie à gagner la confiance de la belle Hideko, prisonnière de l’emprise de son oncle Kouzuki et de son mystérieux commerce de livres. Alors que la relation entre Sookee et Hideko devient plus ambigüe, plusieurs mensonges se construisent dans l’enceinte du domaine. Cependant, tandis que le scénario s’accélère et que les révélations se font plus choquantes, l’esprit du spectateur est allégé par la beauté des scènes, ainsi que par l’intimité touchante des deux héroïnes rehaussée par l'abîme dans lequel elles évoluent. Park Chan Wook construit un tableau de maître à travers le travail minutieux fait sur les plans de caméra, les cadrages, les décors, les tenues et les maquillages. L’histoire semble évoluer sur une scène de théâtre mêlant l'esthétisme japonais et l’esprit coréen. Transparaît dans ce subtil équilibre un charme délicat et insaisissable exprimé par la relation entre Sooki et Hideko. Devant cet ensemble au caractère féminin, le spectateur est invité à réfléchir sur la place de la femme notamment dans la société coréenne. Avez-vous déjà entendu parler de ce film?



9 views