Cinéma : The Truman Show


« Tu ne t’es jamais dit que ta vie n’était peut être qu’une manipulation ? ». En posant cette question à son meilleur ami, Truman Burbank s’adresse également au spectateur et l’invite à réfléchir sur sa capacité à agir et penser en toute liberté.


The Truman Show est un film américain réalisé par Peter Weir et sorti en 1998. La performance de Jim Carrey dans la peau du personnage principal lui vaudra son premier Golden Globe l’année suivante. Ce dernier joue le rôle de Truman Burbank, un agent d’assurances qui vit de façon paisible et prévisible au côté de sa femme, Meryl, dans l’harmonie de la banlieue de Seaheaven. Lassé de cette routine suffocante, il cherche à quitter la ville, en vain. En effet, de nombreux “signes du destin“ se mettent en travers de son rêve d’évasion. Truman devient de plus en plus soupçonneux, et pour cause puisque il n’est autre que le protagoniste d’une télé-réalité diffusée depuis sa naissance.


Outre la question du libre-arbitre évoquée précédemment, le film dénonce également nos sociétés modernes aliénées par la consommation et dans lesquelles tout est rendu conforme, y compris les êtres humains. La télé-réalité est évidemment sous le feu des projecteurs et permet une double critique : celle des producteurs qui jouent avec la vie d’un homme à des buts purement lucratifs ; et celle des téléspectateurs, affamés par un voyeurisme maladif mais qui zappent instantanément une fois le show terminé. The Truman Show est donc une véritable oeuvre d’anticipation au vu de la place qu’occupe ce nouveau genre télévisuel au sein de l’espace médiatique actuel. Mais selon moi, elle constitue surtout un outil mobilisé par l’équipe du film pour nous interroger sur notre faculté à nous déterminer librement.


7 views