Climat: sans actions fortes, gros réchauffement en vue selon Météo-France


La France est menacée d'un fort réchauffement climatique, avec son cortège de canicules et sécheresses, selon des projections publiées le lundi 1 février par Météo-France. Le pire scénario étudié place la France métropolitaine sur une trajectoire de +3,9 degrés par rapport à la température moyenne de la période de référence (1976/2005).


Soit bien au-delà des objectifs de l'accord de Paris de limiter le réchauffement nettement en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, si possible sous 1,5°. Or, selon les experts, le réchauffement depuis l'ère préindustrielle approche déjà un degré. Et la France, qui s'est engagée à réduire de 40% ses émissions d'ici à 2030 par rapport à 1990, a dépassé les budgets carbone qu'elle s'était elle-même fixés.


A partir de modélisations effectuées pour l'Onu, les chercheurs ont réalisé des projections selon trois scénarios des experts onusiens du Giec (émissions de gaz à effet de serre maîtrisées, modérées ou non-réduites) et à trois horizons de temps - 2050, 2070 et 2100. Au niveau national, le réchauffement est contenu, dans les trois scénarios étudiés, à autour de 1 degré jusqu'en 2040. Les trajectoires divergent ensuite fortement. Si la hausse est stabilisée autour de +1° dans un scénario d'émissions maîtrisées, l'augmentation atteint +2,2° en moyenne dans le scénario intermédiaire et s'envole à +3,9° en moyenne (et +4,5° au pire) dans le scénario de fortes émissions.


Côté phénomènes météo extrêmes, les chercheurs se heurtent aux "incertitudes", mais alertent sur la possibilité de voir augmenter l'intensité des pluies extrêmes, ou des vents forts dans le quart nord-est du pays. A contrario, la neige et le gel en hiver pourraient passer au rang de souvenirs à cause d’une hausse de la température annuelle moyenne jusqu'à 6 degrés sur certaines zones des Alpes et des Pyrénées.


AFP


3 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain