Climat: Xi Jinping participera bien au sommet de Biden


La Chine et les Etats-Unis sont les deux premiers émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement planétaire. Leur entente est donc cruciale pour la réussite des efforts internationaux entrepris pour réduire ces émissions. Le président américain Joe Biden a invité 40 dirigeants mondiaux au sommet sur le climat qu'il organisera par visioconférence jeudi 22 et vendredi 23 avril -- dont Xi Jinping et Vladimir Poutine. Cette réunion est censée marquer le retour des Etats-Unis en première ligne dans la lutte contre le changement climatique, après leur désengagement durant le mandat de Donald Trump, lequel avait retiré son pays de l'accord de Paris. Joe Biden avait décidé dès son premier jour à la Maison Blanche en janvier 2021 de réintégrer son pays à cet accord. Chinois et Américains semblent donc décidés à mettre provisoirement leurs divergences de côté pour collaborer plus activement sur le climat. Ils s'opposent sur de multiples sujets, Washington critiquant notamment Pékin sur sa politique à Hong Kong, vis-à-vis de Taïwan, sur le traitement des musulmans ouïghours dans le Xinjiang (nord-ouest de la Chine) ou encore sur le commerce. En l'absence des Etats-Unis pendant la présidence Trump, la Chine avait endossé un rôle majeur aux côtés de l'Union européenne (UE) dans la lutte contre le changement climatique. Xi Jinping s'était ainsi attiré des applaudissements fin 2020 en annonçant que son pays commencerait à réduire ses émissions de CO2 avant 2030, pour parvenir 30 ans plus tard à la "neutralité carbone" -- c'est-à-dire d'en absorber autant que d'en émettre. Grande consommatrice de charbon, la Chine est aussi le pays qui investit le plus dans les énergies nouvelles. Outre le sommet climat organisé à l'initiative de Joe Biden, d'autres événements importants sont prévus en 2021 en matière d'environnement: la COP15 biodiversité puis la COP26 climat.



AFP/Reuters