Commémorations de 1945: la Russie défendra "fermement" ses intérêts, proclame Poutine


Le président russe Vladimir Poutine a proclamé dimanche que la Russie défendrait toujours ses intérêts géopolitiques, serment intervenant lors des célébrations marquant la victoire sur le nazisme et à l'heure de tensions russo-occidentales croissantes. “La Russie défend sans relâche le droit international.” a-t-il dit, devant des centaines de militaires en uniformes d'apparat et au garde-à-vous réunis sur la Place Rouge, au pied des murs du Kremlin. Selon lui, des idées issues du nazisme "sont remises au goût du jour", dénonçant le retour dans le monde de "discours racistes, de supériorité nationale, d'antisémitisme et de russophobie". Il n'a pas précisé la cible de ses critiques, mais M. Poutine n'a cesse depuis des années d'accuser des forces nationalistes, nostalgiques selon lui de collaborateurs du nazisme, de gagner en influence chez son voisin ukrainien, dont il a annexé la péninsule de Crimée en 2014 après une révolution pro-occidentale. Le président russe accuse en outre aussi systématiquement ses rivaux américains et européens de politiques anti-russes, rejetant leurs accusations à l'égard de Moscou, qui a été sanctionné à de multiples reprises en raisons de cyberattaques, de la répression de l'opposition, pour son rôle dans le conflit en Ukraine ou encore de scandales d'espionnage. Cette année, le défilé militaire du 9 mai intervient dans un contexte de nouvelles tensions, juste après le déploiement en avril de dizaines de milliers de soldats russes aux frontières ukrainiennes et qui a laissé craindre un temps une possible offensive. Moscou a assuré qu'il s'agissait d'exercices en réplique aux activités accrues de l'Otan en Europe de l'Est. Un retrait a été entamé le 23 avril, mais selon Kiev, l'Ot