Comment expliquer la déroute, voire l'échec, des six mois du gouvernement d'Hassan Diab au Liban ?


Formé en janvier 2020 dans le sillage de la révolution populaire (la “Thawra”) d’octobre 2019, le gouvernement d’Hassan Diab a présenté sa démission, le 10 août 2020, dans un contexte de forte contestation suite à l'explosion du port de Beyrouth 6 jours plus tôt.


Hassan Diab avait promis un renouvellement de la classe politique libanaise avec la constitution d’un gouvernement formé d’experts indépendants. Si cela fut réalisé, le gouvernement s’est finalement rapidement enlisé dans une incapacité à conduire des réformes pourtant promises.

Malgré le vote de confiance du Parlement en février 2020, le gouvernement a rencontré une opposition farouche de la part de la classe politique, en place depui