Comment interpréter la nomination de Nathalie B, première femme à intégrer le synode des évêques ?


Ce dimanche 7 février 2021, un évènement historique a eu lieu au Vatican. Sans pour autant faire beaucoup de bruit dans la presse, une femme a été nommée sous-secrétaire du synode. Une première dans l’histoire de l’Église catholique car Nathalie Becquart, religieuse française de 50 ans, est la première femme à atteindre un tel niveau de pouvoir au sein de l’Église catholique. Dès lors, comment interpréter cette nomination ?


Par cet acte symbolique fort, le pape François Ier marque un nouveau pas vers la modernisation qu’il tente d’implémenter au sein de la plus vieille institution du monde. En effet, la française a été nommée sous-secrétaire du synode, l’assemblée des évêques chargée d’étudier les grandes questions doctrinales au Vatican. Elle devient par la même occasion la première femme à obtenir le droit de vote au synode.


Dans ce contexte de crise des vocations sacerdotales, le pape argentin entend ainsi poursuivre la réforme du synode et plus généralement l’ouverture de l’Église aux femmes et aux laïcs. En outre, la prochaine assemblée générale ordinaire du synode, convoquée en 2022, sera consacrée à la « synodalité ».


Au-delà de cette volonté d’ouverture de l'Église aux femmes, cette nomination marque également une volonté de François Ier de tourner son Église vers la jeunesse. En effet, des générations de jeunes catholiques français connaissent bien Nathalie Becquart car elle fut de 2008 à 2018 responsable au sein de la Conférence des évêques de France. Dans le cadre de cette fonction, elle a accompagné des milliers de jeunes pour les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) à travers le monde.


Bien que la porte s’entrouvre pour les femmes au Vatican, leur ordination n’est toutefois pas à l’ordre du jour. En effet, malgré le fait que le pape ait officialisé en janvier le droit des femmes à lire les Écritures pendant la messe et à distribuer la communion, le décret « insistait sur le fait que la prêtrise resterait réservée aux hommes”.


Auteur: François D

Rédacteur en chef: Guillaume M


4 views