Comment l’étude faite par l’Imperial College sur la taille des individus révèle des inégalités ?


En 2050, le monde sera peuplé de 9 à 10 milliards d’êtres humains. La question alimentaire reste donc une question cruciale pour les Nations Unies. Une étude publiée début novembre dans la revue “the Lancet” effectuée par des étudiants de “l’Imperial College” de Londres, exceptionnelle par sa durée (plus de 35 ans) et le nombre de pays qui ont participé (environ 200 pays), compare la taille des individus à travers les pays.


Cette enquête met de côté la théorie répandue qui voudrait que ce soit uniquement la génétique qui fasse que les individus soient plus ou moins grands selon les pays et montre les inégalités alimentaires dues à des problèmes de sous-alimentation ou de malnutrition. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère même que la taille est gage de bonne santé des populations et notamment des enfants.