Comment l'exportation de l'avion Rafale est-elle un outil de la politique étrangère française?


Le dernier rapport sur l'industrie des armes du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) indique que Dassault Aviation a enregistré la plus forte augmentation annuelle de ses ventes d'armes. Cette expansion, notamment aidée par les ventes de Rafale, confirme à la fois la place de la France en tant que troisième exportateur d’armes au monde, derrière les Etats-Unis et la Russie, mais aussi le rôle prépondérant du Rafale dans la politique étrangère française.


La montée de certaines tensions géopolitiques apparaît donc ici comme une aubaine pour la France dans sa politique étrangère, renforçant ses partenariats en matière d’armements. Les récents événements opposant la Turquie à la Grèce en Méditerranée orientale, mis en avant lors des incursions turques dans les eaux grecques pour y mener des recherches gazières, en sont le parfait exemple. À cette occasion, la volonté française d’aider son partenaire grec a été soulignée avec la signature d’un contrat de vente de 18 Rafale pour 2,5 milliards d’euros.


De plus, la vente de Rafale, fleuron industriel français, s’inscrit dans le sillage d’une diplomatie économique appuyée par l’ancien ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, avec en 2015 des ventes établies avec l’Egypte et le Qatar, puis en 2016 avec l’Inde. Cette dernière rafraîchit d’ailleurs sa flotte aérienne dans un contexte de tensions avec son voisin pakistanais, mais aussi du fait de la montée en puissance régionale de la Chine.


Cette politique étrangère du Rafale permet ainsi de répondre aux besoins des autres États, nécessitant d’assouvir leurs besoins en matière de Sécurité et de Défense dans un environnement international de plus en plus hostile et instable. Des discussions sont en cours avec la Croatie ainsi que l’Irak à propos de l’acquisition d’avions de combat de chez Dassault. L’année 2021 sera-t-elle encore l’année du Rafale ?


Auteur: Morgan M

Rédacteur en chef: Marie-Alice Girardet