Comment l'Union Européenne met-elle en place des mesures pour contrer l'influence des GAFA ?


Le 30 Avril 2021, la Commission Européenne a dénoncé un “abus de position dominante” pour parler de la plateforme Apple Music face à Spotify. Le géant suédois avait déposé une plainte en 2019 en reprochant à Apple de taxer à 30% les abonnements pris sur l’Apple Store. Cette affaire est l’exemple le plus récent de la lutte des instances européennes contre les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

L’influence des GAFA est un enjeu majeur pour l’UE, l’objectif étant de réduire un marché du numérique écrasé par ces quatre multinationales. En octobre 2020, Google représente 92,7% des moteurs de recherches, Apple pèse 57% des ventes de téléphones haut de gamme (+ de 400 euros) et Facebook possède deux tiers des utilisateurs de médias sociaux dans le monde. Les instances européennes essaient tant bien que mal de coordonner leurs politiques pour contrer ce monopole. Pour contrer cette mainmise, plusieurs solutions sont sur la table et des mesures ont déjà été prises. En 2017, le commissariat européen de la concurrence avait asséné une amende record de 8,2 milliards de dollars à Google pour abus de position dominante. La firme était accusée d’un manque de transparence dans ses comparateurs.


En 2019, une mesure forte a été prise par l’UE et appliquée pour la première fois en France, il s’agit du droit voisin. Cette réforme oblige les agrégateurs d’information, comme Google Press, à rémunérer les éditeurs de presse pour utiliser leurs informations. D’autres solutions sont envisagées comme la mise en place d’une taxe européenne pour les GAFA, mais les négociations demeurent au point mort pour le moment, faute à des procédures d’une grande lenteur et des pourparlers qui s’éternisent. :

Auteur: Antoine Djouaber Rédacteur en chef: Benjamin J