Comment la France est-elle appelée par Svetlana Tsikhanovskaïa à venir en aide à l’opposition ?


Suite à la réélection contestée d’Alexandre Loukachenko au poste de président de la Biélorussie (sixième mandat) le 9 août dernier, une vague inédite de contestations a déferlé sur le pays. Ces manifestations pacifistes ont pour but de faire tomber le régime en place depuis 22 ans. Svetlana Tsikhanovskaïa, la principale opposante à Loukachenko lors de la dernière élection présidentielle, a dû rapidement quitter le pays pour se réfugier en Lituanie. Depuis l’étranger, cette dernière continue de mener le combat pour la liberté en coordonnant les manifestations et en essayant d’obtenir le soutien des diverses nations et institutions internationales comme l’Union Européenne.


La France a décidé de s’impliquer davantage dans la crise biélorusse lorsque, le 29 septembre dernier, Emmanuel Macron a été l’un des premiers présidents occidentaux à rencontrer la chef de file de l’opposition Biélorusse. « Nous attendons beaucoup de la France » confiait Svetlana Tsikhanovskaïa quelques jours avant cette rencontre.


Emmanuel Macron a notamment invité cette dernière à prononcer un discours devant le Parlement français. Svetlana Tsikhanovskaïa a aussi appelé le président français à jouer un rôle de médiateur dans cette crise. Elle le pense notamment capable d’influencer Vladimir Poutine, avec qui il a de bonnes relations.


Lors de sa prise de parole devant l’Assemblée Nationale, l’opposante biélorusse a invité la France et l’Union Européenne a créer un couloir humanitaire pour venir en aide aux manifestants blessés. Elle a également demandé d’aider les journalistes indépendants qui tentent d’informer au péril de leurs vies. Enfin, elle a invité la France à accueillir des étudiants biélorusses pour qu’ils puissent continuer leurs études.


Dans son discours, l’opposante a cité la devise de la République française, insistant sur le fait que la Biélorussie défendait les mêmes « principes » que la France à savoir l’égalité de tous les citoyens au regard de la loi, l’unité d’une nation et la liberté de tout un peuple.



Auteur: Romain C.

Rédacteur en chef : Margot Cocquet


5 views