Comment la France et l'OMS se donnent les moyens d’aboutir à l'éradication de l'hépatite C en 2030?


L’hépatite C est un virus qui touche le foie et se transmet par voie sanguine. Selon les données de l’OMS, on estime que 71 millions de personnes sont porteurs chroniques (133 000 en France, dont 75 000 ignorant leur séropositivité). Le plus souvent, en l’absence de traitement, cette maladie devient chronique et peut évoluer vers un cancer du foie (20%). Depuis 2015, un nouveau traitement, quasiment dépourvu d’effet indésirable, permet d’atteindre 97% de guérison.

La problématique principale réside dans la détection des personnes séropositives sans le savoir, souvent asymptomatiques. Cela implique d’aller à la rencontre d’un public généralement vulnérable et parfois exclu du système de santé. Depuis juin 2019, la France s'est engagée dans une politique de dépistage élargie de façon à repérer les personnes qui s’ignorent, notamment grâce aux tests de diagnostic rapides (TROD) qui permettent un diagnostic immédiat. L’