Comment la loi "Climat et Résilience" peut-elle être un tournant pour la transition écologique ?


Le 10 février 2021, la loi Climat et Résilience a été présentée en Conseil des Ministres. Elle émane du projet de Convention Citoyenne constitué par le Conseil Économique, Social et Environnemental en octobre 2019. Cette loi climat est le fruit du travail de 150 citoyens tirés au sort, mené dans le but de proposer des mesures concrètes pour réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030, en comparaison des émissions de 1990.


Depuis le Grenelle de l’environnement de 2007, la France a toujours su s'engager en matière d’environnement et de développement durable. Cet engagement se poursuit toujours, notamment à travers les promesses du président Emmanuel Macron lors de son élection de 2017. Néanmoins, un récent bilan dressé sur ces différents engagements démontre une faible avancée sur certains sujets, notamment le glyphosate, la taxe carbone, les énergies renouvelables.

La loi climat traite de plusieurs sujets environnementaux, notamment les modes de consommation, l’alimentation, le travail, les déplacements, l’habitation. On constate qu’ils vont directement impacter les citoyens.

Parmi ces propositions, certaines sont identifiées comme majeures, comme par exemple l'interdiction des vols intérieurs quand une alternative en train existe en moins de 2h30, l'éradication des “passoires thermiques'' d'ici 2028 ou encore l’interdiction de la publicité pour les énergies fossiles.


Si l’ensemble des parties prenantes trouvent un terrain d’entente, la loi Climat et Résilience pourrait être adoptée dès cette année. Elle pourrait donc insuffler une ligne directrice pour la présidentielle de 2022 et ainsi assurer un réel virage écologique pour la France.


Auteur: Nambi.nho

Rédacteur en chef: Damien L

13 views