Comment la politique énergétique autour du projet NordStream2 bouleverse les enjeux en Europe?



Le projet Nord Stream 2 est une extension du gazoduc Nord Stream situé dans la mer Baltique, permettant ainsi de doubler ses capacités d’acheminement. Ce gazoduc prend sa source en Russie qui alimente l’Union européenne de 30% de son gaz.


Depuis plusieurs années maintenant l’UE a exprimé sa volonté de créer une souveraineté énergétique au niveau européen. Pour ce faire, le principal objectif est de diversifier les sources d’approvisionnement en énergie, de les sécuriser et de promouvoir la transition énergétique. Par ailleurs, tous les Etats membres ne sont pas égaux face à ces questions. Si la France ou le Danemark produisent une part significative de l’énergie qu’ils consomment, 12 des 28 Etats membres ont une dépendance énergétique (notamment en gaz) supérieure à 60%.

Ainsi ce projet pose la question d’un renforcement de la dépendance au gaz russe, déjà très importante dans des États tels que l’Allemagne, dont le gaz et le charbon constituent la base de la consommation. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’en décembre 2019, les États-Unis ont adopté des sanctions économiques contre toute entreprise qui participerait même indirectement à ce projet.

La volonté de la Russie de renforcer ses échanges énergétiques avec l’Europe est source de discorde entre les membres de l’UE, qui ne voient pas tous d’un même œil le projet. Les pays baltes et de l’est sont de manière assez tranchés contre le projet ce qui s’explique par des relations historiques tendues ainsi que par une dépendance au gaz russe déjà très importante. L’Ukraine, elle, soutient les sanctions américaines, principalement car ce projet la priverait de nombreuses sources de revenus en réduisant encore la proportion de gaz transitant par son territoire.


Enfin, il faut noter que ce projet suscite de nombreuses inquiétudes notamment concernant la question environnementale, particulièrement importante dans la zone baltique, est également au cœur du projet, bien que largement sous-médiatisée.



Auteur : Colleen

Rédacteur en chef : Adil Hicham