Comment la présidentielle en Iran influence-t-elle la stabilité des relations au Moyen-Orient ?


Le mois de juin 2021 a vu se tenir l’élection présidentielle en Iran visant la nomination d’un nouveau dirigeant à la tête du pays. En effet, Hassan Rohani arrive à la fin de ses deux mandats qui ont successivement permis le réchauffement des relations internationales avec les pays occidentaux, mais aussi leur dégradation avec la nomination de Donald Trump à la tête des Etats-Unis en 2017.


Depuis la Révolution Iranienne de 1979, le régime politique de l’Iran s’est construit autour d’un modèle théocratique, avec à sa tête une autorité religieuse (guide suprême) élue par 86 experts religieux. Néanmoins, le pouvoir exécutif est détenu par un président de la République qui est mandaté via un suffrage universel pour une durée de 4 ans renouvelable.

Alors, l’élection d’un nouveau président pourrait être un message envoyé aux pays rivaux de l’Iran. En effet, la validation des candidatures passe forcément par un avis favorable du conseil des