Comment le conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie représente-t-il des enjeux pour la Turquie ?


Depuis le 27 septembre 2020, des combats meurtriers ont éclaté entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Au coeur du conflit la région séparatiste du Haut-Karabakh, disputée par les deux Etats suite à la révolution bolchévique. Le Haut-Karabakh, majoritairement peuplé d'Arméniens mais situé sur le territoire azerbaïdjanais, a été attribué sous Staline à l’Azerbaïdjan. En 1992 le Haut-Karabakh a déclaré son indépendance.


La Turquie n’a pas attendu pour manifester son soutien à l’Azerbaïdjan, allié militaire et politique du pays. Le Ministre de la Défense a déclaré : « Le monde entier doit savoir que les relations entre la Turquie et l'Azerbaïdjan sont celles de deux pays, mais d’un seul peuple ».


Il semble que la prise de position de la Turquie soit une manière d’asseoir sa puissance sur la scène internationale. C’est ce qu’a souligné le Premier Ministre arménien affirmant : “C’est la Turquie qui a encouragé l’Azerbaïdjan à attaquer”. Avant même le déclenchement des affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, la Turquie avait commencé à recruter des volontaires à Afrin pour leur envoi dans la zone de conflit. Désormais la Turquie n’hésite pas à envoyer des forces militaires à l’étranger. Se montrant très proactive, elle s’est imposée dans le Nord-Est de la Syrie, en Irak et dans la guerre civile libyenne.


Il semble peu probable selon certains spécialistes que Erdogan cherche à affronter la Russie. Il s’agirait plus de mises en garde. Position non partagée par le Premier Ministre arménien qui déclare que « La Turquie s’aventure sur un chemin génocidaire ».


La Turquie serait-elle prête à soutenir l’Azerbaïdjan face à l’Arménie quitte à entrer en conflit avec la Russie ?



Auteur: Lisa Begouin

Rédacteur en chef: Colleen L.


Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain