Comment le gouvernement français prépare-t-il la sortie de prison des détenus radicalisés ?


Dans les trois prochaines années, selon Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois, 150 personnes purgeant des peines pour des faits de terrorisme sortiront de prison. Alors que la menace terroriste est à un niveau maximum depuis l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, la sortie de prison des détenus radicalisés est au cœur des inquiétudes pour la France. « Le risque zéro n’existe pas » déclare Véronique Brocard, auteure du livre Les Sortants, en raison des risques de récidive. C'est pourquoi ils ont été placés dans un régime de détention semblable à celui de l'isolement. Dans un rapport publié en juin 2020 par Adeline Hazan, contrôleure des prisons, ces unités se caractérisent par « une surveillance accrue, un contrôle accru des communications et la mise en œuvre de régimes de fouille ».


Des conditions d’isolement justifiées par un impératif de sécurité, mais qui interrogent sur leur légalité en raison de leur caractère systématique. Pour Adeline Hazan, cette forme d'isolement constitue un outil de gestion de la détention plus qu'un moyen de prendre en charge la radicalisation. Pour encadrer la sortie de prison de ces détenus, l'Assemblée et le Sénat ont voté l'instauration de mesures de sûreté en juillet 2020. Elles visaient à prévenir la récidive de ces détenus et impliquaient pour les sortants d'établir un lieu de résidence déterminé, de se rendre trois fois par semaine à la gendarmerie et de ne pas contacter des auteurs ou complices d’infraction terroriste. Néanmoins, ce régime de sûreté a été censuré par le Conseil constitutionnel puisque les mesures portaient atteinte au droit et au respect de la vie privée.

Pourtant, le risque de récidive sera toujours présent, comme nous l'a montré en 2016 l’attentat de l'église Saint-Étienne-du-Rouvray perpétré par Adel Kermiche, qui portait un bracelet électronique. Une question se pose donc: comment prévenir la récidive sans porter atteinte aux libertés individuelles ?



Auteur: FLORES Paul

Rédacteur en chef: Marie B


2 views