Comment le gouvernement français réagit-il à la détresse des étudiants face à la crise sanitaire ?


La détresse actuelle des étudiants alarme le gouvernement français. Dans un tweet en date du 31 janvier 2021, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal déclarait “Je sais les sacrifices que cette crise sanitaire vous demande. Ce que vous avez donné pour le pays, le pays vous le rendra”. Cette formule a suscité de vives réactions chez les étudiants jugeant ce discours insuffisant face aux difficultés rencontrées.


Plusieurs données illustrent cette situation. Selon une enquête publiée en octobre 2020, commandée par la FAGE auprès de l’Institut de sondage Ipsos, 74% des 18-24 ans déclarent avoir rencontré des difficultés financières sur la période de mars à juin 2020. Selon une autre enquête Ipsos de la Fondation FondaMental datant de janvier 2021, 40% des 18-24 ans seraient touchés par des troubles anxieux et 21% présentent des symptômes dépressifs.


La précarité économique et sociale des étudiants se traduit par une sensibilité croissante face à la pression exercée par les notes et les rendus dans un environnement cognitif restreint préjudiciable à la construction personnelle et à la découverte universitaire. Aujourd’hui, un jeune sur trois dit souffrir de troubles de santé mentale.


Le gouvernement a ainsi mis en place des chèques “Psy” depuis le mois de février 2021 pour que les étudiants puissent bénéficier de trois séances gratuites avec un psychiatre ou un psychologue. Or, cette mesure est jugée “insuffisante” par une psychologue du Relais étudiant en raison du manque de thérapeutes et du faible nombre de séances offertes pour établir un véritable suivi. .


D’autres mesures se sont ajoutées pour contenir les effets de la crise sanitaire sur les étudiants: repas à 1€ au Crous, demande de révision des bourses possible... Il semble dès lors primordial de réfléchir à l’efficacité de ces mesures et d’en évaluer l’impact sur le bien-être des étudiants.

Auteur: Lounis E. Rédacteur en chef: Marie B


4 views