Comment le handball essaie-t-il de s’adapter face à la crise liée à la pandémie de coronavirus ?


Le 23 septembre 2020, la Ligue Nationale de Handball a annoncé que le match de Lidl Starligue (première division française chez les hommes) entre l’US Créteil et l’US Dunkerque devait être reporté. Pour cause, des cas de coronavirus signalés dans les rangs cristoliens. Chaque semaine, des tests RT-PCR sont réalisés dans chaque équipe. Ces dernières doivent être en mesure avant les matchs en Lidl Starligue, de présenter douze joueurs professionnels dont un gardien de but et un entraîneur. En Proligue (deuxième division chez les hommes), huit joueurs professionnels dont un gardien de but et un entraîneur sont attendus. En revanche, les femmes ont déjà repris le 9 septembre 2020 en Ligue Butagaz Energie et la totalité des deux premières journées a été disputée sans cas de coronavirus. Pour limiter les risques et alléger le calendrier, la Coupe de France féminine a changé de formule : à présent, les équipes qui participent à des compétitions européennes n’entreront qu’en quarts de finale. La LNH a également proposé un autre format de compétition pour la Lidl Starligue si de trop nombreux matchs sont reportés. Si chaque équipe n’a pas pu jouer au moins dix de ses quatorze premières rencontres, la Ligue passera à un système de play-offs après la trêve internationale (le mondial se dispute du 13 au 31 janvier). Les seize équipes du championnat seront réparties en quatre groupes de quatre et seuls les premi