Comment le Rafale est utilisé à l’international pour promouvoir les intérêts de la France ?


Mercredi 29 juillet, les 5 premiers Rafale commandés par l’Inde se sont posés à Ambala. Les deux chefs d’Etats ont salué ce partenariat et le rapprochement entre les pays. Le Rafale a ensuite refait parler de lui début septembre avec l’engagement spontané de la France à la frontière grecque, entraînant la commande de 18 appareils. Le Rafale semble ainsi être un atout majeur de la France dans sa stratégie de projection dans le monde.


Le Rafale a longtemps peiné à trouver son marché. La situation change en 2015 avec les commandes de l’Égypte, l’Inde puis du Qatar, mais au-delà d’enjeux économiques, ce sont bien des relations stratégiques durables que cherche à tisser la France. L’achat d’appareils français nécessite en effet une forte coopération, ce qui permet de rapprocher les économies créant de nouvelles opportunités à la fois sur le plan commercial mais aussi stratégique.


Nous pouvons parler de l’opération de Projection d’un dispositif aérien d’Envergure en Asie du Sud-Est (PEGASE) lancé par la France en 2018, qui illustre cette volonté de tisser des relations durables et privilégiées. La participation à des exercices communs et la formation de pilotes étrangers placent Paris en partenaire militaire de premier plan.


En Europe, l’aide apportée à la Grèce pour défendre les frontières européennes a débouché sur un accord bilatéral. Le Rafale est vendu pour la première fois à un pays d’Europe, au détriment de son concurrent américain, le F35. La France semble chercher à faire passer cette intervention comme étant la réponse attendue en matière de réassurance et de dissuasion. L’objectif serait de proposer une alternative française crédible aux technologies américaines.


Le Rafale est donc au cœur de la stratégie française internationale. Au-delà du simple avion de combat, c’est un outil stratégique tant en terme de coopération que de dissuasion.

Quelle est votre opinion ?


Auteur: Jean Gauch

Rédacteur en chef: Hugo Buton


Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain