Comment les confinements dus à la crise sanitaire ont-ils entraîné une hausse du taux de lecture ?


Qualifiées de commerces non essentiels, les librairies françaises ont été contraintes de fermer leur porte durant le premier confinement.


Après avoir terminé les derniers livres de leur bibliothèque, les lecteurs ont adopté plusieurs comportements. Les adeptes de livres physiques se sont tournés vers des ouvrages appréciés par le passé. Les lecteurs de livres numériques (14%) et les auditeurs de livres audios (15%) ont quant à eux intensifié leur consommation.