Comment peut-on définir les fiches S, si célèbres par leur nom mais si peu connues par leur nature ?


Le 23 mars 2018, une attaque terroriste se déroule à Trèbes. L’auteur est Radouane Lakdim, fiché S depuis 2014. Le 11 décembre 2018, un attentat est perpétré au marché de Noël de Strasbourg par Chérif Chekatt, fiché S depuis 2016. Mais une question demeure: à quoi correspondent ces fiches ? La fiche S est un outil de surveillance. Il s’agit d’une sous-catégorie du FPR (Fichiers des Personnes Recherchées) dans laquelle nous trouvons la fiche S qui signifie « Sûreté de l’État » mais aussi la fiche V pour les évadés de prison par exemple. Ces fiches contiennent l'état civil de la personne, le signalement, la photographie, les motifs de recherche et la conduite à tenir en cas de contrôle. Peuvent faire l’objet d’une fiche S « toute personne, de toute nationalité, présente sur le territoire national ou non, qui en raison de son activité individuelle ou collective, (...) est susceptible de porter atteinte à la sûreté de l'État par le recours ou le soutien actif apporté à la violence, ainsi que toute personne ayant des relations directes avec ces personnes », selon le rapport d’information du Sénat n°219 du 19 décembre 2018. En d’autres mots, une personne fichée S n’a pas forcément commis d’infraction. Cependant, l’article 66 de la Constitution prévoit que « nul ne peut être arbitrairement détenu ». On ne peut donc pas arrêter quelqu’un avant qu’il n’ait commis une infraction. Fin 2018, 30 787 fiches S étaient enregistrées dans le FPR. Il existe 11 sous-catégories à l’intérieur même de la fiche S qui ne correspondent pas à un niveau de dangerosité mais aux actions à entreprendre envers cette personne lors d’un contrôle. Les 11 catégories ne sont pas toutes liées à la mouvance radicale islamiste. Il peut aussi bien s’agir d’un hooligan que d’un anarchiste. Enfin, la fiche S est temporaire avec une durée de vie de 2 ans. Ainsi, si une personne n’est plus considérée comme « suspecte », son profil sera enlevé de la base donnée.


Quelle est votre opinion?


Auteur: Lucie Koch

Rédacteur en chef: Agathe Mangot

16 views