Comprendre : comment “Bifurquer”, avec Bernard Stiegler

Updated: Dec 19, 2020


« Bifurquer » est le dernier ouvrage que Bernard Stiegler (m. 5 août 2020) a dirigé, avec le collectif Internation. Il répond à l’angoisse du philosophe face au réchauffement climatique : son but est d’apporter des solutions théoriques et conceptuelles aux constats alarmants soulevés par le GIEC et Greta Thunberg.


Pour les auteurs, problématiques environnementales et sociales sont intrinsèquement liées : aucune amélioration du climat ne peut avoir lieu sans un changement social d’ampleur. Cette bifurcation doit contrer deux phénomènes : la « disruption » (progrès de la technologie de plus en plus déconnectés des progrès sociaux) et l’« entropie » (perte définitive d’énergie créée lors de chaque transformation de matière) dont la plus grande part est due à l’action humaine (d’où le concept d’ « anthropie »).


Notre rapport aux « exorganismes » (les technologies qui prolongent notre corps et permettent notre vie individuelle et collective) doit donc être modifié. Il est urgent de les remettre au service de l’intelligence humaine et de faire cesser le mirage selon lequel l’augmentation des capacités de calcul des machines serait le seul remède. Le nouvel ordre social doit avant tout favoriser l’émergence de savoirs « néguanthropiques » (qui diminuent l’anthropie) chez les individus.


Pour ce faire, les technologies, les savoirs-faires et leurs usages (construction de bâtiments, design des applications des smartphones, éducation des enfant…) doivent revenir au centre des débats et relations entre les individus. Ces derniers sont soutenus en ce sens par les institutions qui garantissent également une « économie contributive » : les individus obtiennent un revenu dès lors qu’ils développent leurs capacités de création de savoirs néguanthropiques, en alternant périodes de formation et périodes d’emploi. Comme le sous-titre de l’ouvrage le suggère : “il n’y a pas d’alternative”.


Mathilde Jourdan



22 views