Comprendre : « la chaîne du droit » de Ronald Dworkin »


Ronald Dworkin (1931-2013) est un philosophe américain, spécialiste dans la philosophie du droit. Il publie notamment en 1986 L’empire du droit dans lequel se trouve le célèbre chapitre « la chaîne du droit ».

Dans ce chapitre, Dworkin développe la métaphore du « roman à la chaîne » qui deviendra le concept clef de sa philosophie du droit. Il dresse un parallèle entre le travail des juges et l’exercice des romanciers dans la réalisation d’un roman à la chaîne. Il compare les juges à des écrivains qui doivent rédiger un roman collectif en écrivant l’un après l’autre un chapitre. De même que chaque romancier doit prendre en compte les chapitres précédents en s’efforçant de rendre l’œuvre dans son ensemble la plus belle possible, les juges interprètent l’ensemble des règles et des institutions en les faisant apparaître sous leur meilleur jour. Les écrivains, tels que les juges, doivent chercher la meilleure interprétation de ce qui les précède afin de garantir une cohérence narrative. La comparaison avec les romans à la chaîne permet de mettre en avant la théorie d’unité du droit.


Il défend en effet un système juridique cohérent et complet. Les juges ont un rôle d’interprétation qui permet de compléter les lacunes des règles de droit. Dworkin veut pallier la difficulté des « cas difficiles » en droit qui peuvent mener à une divergence d’interprétations ou de résolutions. La cohérence du droit repose sur le choix d’une interprétation du juge qui est la bonne. Autrement dit, les « cas difficiles », qui révèlent une forme de lacune des règles de droit, sont corrigés par l’interprétation du juge qui applique des principes qui viennent du système lui-même.

Ainsi, le caractère complet du droit est réalisable grâce aux principes qui viennent couvrir les lacunes des règles du droit. La décision du juge est alors importante dans le processus de cohérence et d’unité du droit. Quelle est votre opinion ?


33 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain