Comprendre les concepts de minorité et de majorité selon Kant


« Les Lumières, c’est la sortie de l’Homme hors de l’état de tutelle dont il est lui-même responsable », écrit Kant dans « Qu’est-ce que les Lumières ? » (1794).

Les Hommes ont majoritairement tendance à se trouver dans un état dit de minorité. Par ce concept, Kant veut dire qu’ils se trouvent sous la tutelle d’autres Hommes. C’est-à-dire qu’ils ne s’en remettent pas à eux-mêmes et leur propre usage de la raison dans leur vie quotidienne : ils pensent selon ce qu’on leur propose de penser, mangent ce qu’on leur conseille de manger, et croient ce qu’on leur conseille de croire.


Kant considère que les Hommes sont eux-mêmes responsables de cet état de tutelle conduisant à la minorité. Tant en raison des habitudes qu’ils prennent que de leur manque de courage. Car agir sans autorité au-dessus de soi requiert un effort intellectuel particulier. Par ailleurs, en prenant cette responsabilité, il n’est plus possible de s’en laver les mains, mais l’on doit rendre compte et subir les conséquences de nos actions prises de manière autonome.