Corée du Nord: un congrès du parti au pouvoir prévu en janvier, le premier en cinq ans


Ce Congrès du Parti des travailleurs de Corée, qui devrait permettre d'élaborer un nouveau plan politique et économique pour le pays, ne sera que le huitième de son histoire. Il interviendra peu avant l'investiture du nouveau président américain Joe Biden le 20 janvier, et au moment où les négociations entre Pyongyang et Washington sur le dossier nucléaire sont dans l'impasse. La Corée du Nord est confrontée depuis longtemps à de graves problèmes de mauvaise gestion économique, et un précédent plan a été discrètement abandonné il y a quelques mois. Une réunion du parti, en août, en avait conclu que les objectifs d'amélioration de l'économie nationale souffraient de graves retards. Les difficultés économiques du pays ont été aggravées par les sanctions imposées par la communauté internationale pour pousser Pyongyang à renoncer à ses programmes nucléaires et balistiques interdits, qui ont fait des progrès impressionnants depuis le début du règne de Kim Jong Un. En effet, Joe Biden a qualifié pendant sa campagne Kim Jong Un de "voyou", tandis que Pyongyang a traité le démocrate de "chien enragé" qu'il conviendrait de "battre à mort". Les relations entre Washington et Pyongyang ont connu une remarquable détente en 2018, mais les discussions sur la dénucléarisation sont au point mort depuis le deuxième sommet entre M. Kim et le président américain Donald Trump, en février 2019 à Hanoï.


AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain