Covid-19: premières injections au compte-gouttes pour les plus de 75 ans


Des piqûres et surtout de la patience : la vaccination contre le Covid-19 s'est élargie ce lundi 18 Janvier à tous les plus de 75 ans, sur fond de craintes de pénurie et de critiques sur l'organisation, alors que le virus a déjà provoqué la mort de plus de 70.000 personnes.


Réservée jusque-là à certains publics prioritaires, résidents d'Ehpad ou soignants de plus de 50 ans, la vaccination est désormais accessible à tous les 75 ans et plus (5 millions de personnes) et à 800.000 personnes présentant des pathologies à “haut risque”. Un sondage Ifop cité par Le Parisien le 17 Janvier indique que 54% des Français souhaitent désormais se faire vacciner. C'est 15 points de plus qu'en décembre. Les demandes de rendez-vous, ouvertes le 15 Janvier, ont été marquées par un afflux, avec plus d'un million de rendez-vous pris le soir-même. Mais tous les seniors n'ont pas pu s'inscrire, générant crispations et frustrations.


Dans une France sous couvre-feu avancé à 18H00 depuis samedi et pour au moins 15 jours afin de limiter les contacts sociaux, le gouvernement table sur ces injections pour enrayer l'épidémie. Celle-ci ne montre pas de signes de faiblesse, avec 2.766 malades en réanimation dimanche et 136 nouvelles admissions en 24 heures. La crainte d'un rebond s'amplifie avec la menace de nouveaux variants - britannique et sud-africain - plus contagieux.


Après des sueurs froides liées à l'annonce d'une baisse de cadence pour trois à quatre semaines, le groupe américain Pfizer, associé au laboratoire allemand BioNTech, avait annoncé samedi un plan pour accélérer la production et revenir au calendrier initial de livraisons de son vaccin à l'UE "à partir de la semaine du 25 janvier”. Le retard de livraison sera rattrapé “à la fin du 1er trimestre” a assuré ce 18 Janvier la ministre déléguée à l’industrie Pannier-Runacher, se disant cependant vigilante.


Reuters/AFP


0 views