Covid-19 : vers une "adaptation" du confinement avant Noël


Malgré une légère amélioration sur le front de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement joue la prudence et planche sur une adaptation du confinement au 1er décembre, avec de nombreuses questions en suspens. L'exécutif, qui réunissait aussi un Conseil de défense et de sécurité nationale (CDSN) dans la matinée du 18 novembre, est confronté à une équation dont découlent beaucoup de questions : comment desserrer l'étau sans prendre le risque de relancer la circulation du virus et d'être contraint à un troisième confinement ? Emmanuel Macron s'exprimera la semaine prochaine pour annoncer sur quels points le confinement sera assoupli. Si les salles de sport devraient pouvoir accueillir les mineurs dès le 1er décembre et si les cultes pourraient reprendre aussi à cette date, avec des restrictions sanitaires, la question de la réouverture des commerces dits non essentiels n'est pas tranchée. Les libraires, magasins de jouets et boutiques de vêtements notamment doivent pour l'instant se contenter de ventes en ligne et sur rendez-vous, et le secteur réclame une reprise dès le 27 novembre, jour de la gigantesque opération commerciale du Black Friday, pour ne pas l'offrir sur un plateau aux géants du commerce en ligne. La situation est encore plus difficile pour les bars et les restaurants, qui craignent de rester fermés jusqu'en 2021. Au-delà des restrictions sanitaires, le gouvernement va devoir répondre au défi d'améliorer la stratégie de dépistage et d'isolement des personnes contaminées, grâce au déploiement des tests antigéniques.


Reuters/AFP

1 view