Début du couvre-feu renforcé pour 6 millions de Français


Couvre-feu dès 18H pour une partie du pays et toujours 20H pour le reste des Français: le premier week-end de l'année 2021 commence sous de sombres auspices et toujours des critiques contre les lenteurs de la campagne de vaccination. Pour faire face à des chiffres épidémiologiques inquiétants dans l'est du pays et éviter une nouvelle flambée de l'épidémie, le couvre-feu est désormais renforcé dans 15 départements. Certains élus du Grand Est réclamaient d'ailleurs des mesures plus restrictives, jusqu'à des reconfinements locaux. Quelques-uns sont toutefois plus hostiles à cette nouvelle mesure. Après deux confinements de plusieurs semaines depuis le printemps, le renforcement des restrictions pourrait ne pas s'arrêter là. Les derniers chiffres de Santé Publique France publiés le 1er janvier montrent une légère baisse du nombre de patients hospitalisés et en réanimation, comme les quelques jours précédents, mais le nombre de nouveaux cas par jour est toujours important, avec près de 20.000 quotidiens. "Les premiers mois de l'année seront difficiles", avec une épidémie qui pèsera "au moins jusqu'au printemps", avait prévenu le chef de l'Etat jeudi 31 décembre 2020 dans ses voeux aux Français. Emmanuel Macron a toutefois également exprimé son "espoir" pour 2021 avec le vaccin, promettant qu'il ne laisserait pas une "lenteur injustifiée s'installer" alors que les critiques sur ce point ne faiblissent pas. Ces critiques portent notamment sur les procédures mises en place dans les Ehpads, où la vaccination a commencé en premier, avec une visite pré-vaccinale pour déceler d'éventuelles contre-indications et recueillir le consentement de la personne. Le Conseil scientifique a dit craindre un probable rebond "incontrôlé" dans les prochaines semaines, notamment à l'occasion des fêtes de fin d'année. L'organisation de fêtes clandestines pour le réveillon du Nouvel An a d'ailleurs provoqué une certaine inquiétude.


Reuters/AFP


1 view