Deux ans après, Macron sur le toit éventré de Notre-Dame


"Un immense travail accompli": Deux ans jour pour jour après l'incendie de Notre-Dame, Emmanuel Macron s'est rendu jeudi sur le toit éventré de la cathédrale pour encourager les experts mobilisés dans ce chantier titanesque et une course contre la montre pour être rendue au culte le 16 avril 2024.

Casque blanc sur la tête, combinaison grise et masque noir, c'est la première fois que le chef de l'Etat, accompagné de la maire de Paris Anne Hidalgo, revient officiellement sur les lieux depuis que la toiture et la flèche sont parties en fumée. Mais cette fois, il a pu observer au plus près l'ampleur de la tâche, à laquelle 35 entreprises sont dévolues, pour tenir l'objectif de 2024. En ce moment, ils sont 130, dirigés par une vingtaine d'architectes, à s'atteler avec prudence. "Il y a des endroits très fragiles, comme là où la flèche s'est fracassée et a fracassé la voûte", explique l'architecte en chef Philippe Villeneuve. "Nous tiendrons le délai" de rendre Notre-Dame au culte et à la visite en 2024, a affirmé plus tôt sur France Inter le général Georgelin, "ce qui ne veut pas dire que tout sera terminé". La restauration de certaines chapelles sera "peut-être" encore en cours "et, bien sûr à l'extérieur il y aura des travaux", a-t-il prévenu. Deux ans après, les enquêteurs ont terminé leurs investigations dans les décombres, mais une longue phase d'analyse des prélèvements doit encore s'étendre sur plusieurs mois pour essayer de déterminer l'origine du sinistre.


AFP/Reuters


0 views