Droits TV du football français : Canal+ souhaite un nouvel appel d'offres


Canal+ a demandé mardi 12 janvier un nouvel appel d'offres pour l'ensemble des matches de Ligue 1, faisant planer la menace d'une réduction encore plus drastique des revenus télévisuels des clubs. Estimant que "la Ligue 1 a perdu beaucoup de valeur" avec la crise du Covid-19 et le retrait du diffuseur majeur Mediapro négocié en décembre, le patron de Canal+ Maxime Saada a annoncé dans un entretien au Figaro que la chaîne cryptée comptait restituer à la Ligue de football professionnel (LFP) son lot de matches (20% de la L1), souhaitant voir l'intégralité des matches remis en vente via un nouvel appel d'offres.


Initialement, le contrat pour la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour le cycle 2020-24 avait battu des records, atteignant le montant annuel de 1,217 milliard d'euros, dont plus de 800 pour le seul groupe Mediapro, nouveau venu sur le marché français.Mais depuis septembre, Mediapro a souhaité renégocier son contrat à la baisse et a fini par accepter de se retirer du marché moyennant une indemnité de 100 millions d'euros, contre la promesse de ne pas être poursuivie en justice.


Surtout, cette situation fait planer la menace de "l'écran noir", à savoir des rencontres non diffusées. Selon l'accord de sortie négocié en décembre entre Mediapro et la Ligue, la chaîne Téléfoot n'était censée émettre que jusqu'au 31 janvier si aucun nouveau diffuseur n'est trouvé.


Reuters/AFP

1 view